Eva Thoen

"Cette méthode de travail est parfaite pour découvrir ce que j'aime vraiment !"

Alors, ça fait quoi d'être le premier 'buro Medical Hero' ?

"Franchement, je ne m'y attendais pas. Je pensais être invitée à un entretien d'évaluation. Et soudain, j'ai reçu des fleurs, une bouteille de cava et une médaille. J'étais sans voix et me disais : ‘bon sang, qu'est-ce qu'il se passe ici ?’. Recevoir tous ces cadeaux m'a fait très plaisir. J'ai appris que l'hôpital où je travaille actuellement est très satisfait de mes services. J'étais également très heureuse de l'apprendre."

Quand et comment êtes-vous arrivée chez buro Medical ?

"J'ai terminé mes études en septembre en décrochant mon Master en soins infirmiers. Peu de temps après, j'ai commencé à chercher un job sympa où je pouvais me sentir bien. J'ai consulté plusieurs offres d'emploi, mais je n'étais pas encore vraiment certaine de quel service me correspondrait. C'était dur de postuler quelque part, car je me demandais chaque fois si c'était mon truc. À un moment donné, j'ai reçu un coup de fil de buro Medical pour m'inviter à un entretien. Je me suis rendue à Gand, où on m'a expliqué le projet dans lequel je pouvais commencer et sur lequel je travaille depuis septembre."

Comment vous sentez-vous chez buro Medical ?

"Chaque fois où j'étais au bureau à Gand pour mes entretiens, tout le monde était super sympa. L'équipe est très soudée et m'a toujours laissé une bonne impression. Je suis moi-même quelqu'un qui choisit un job au feeling, et j'ai donc trouvé cela très important. Cette impression, je l'ai encore actuellement. Les contacts avec buro Medical sont très agréables. Une autre chose que je trouve sympa, c'est que buro Medical utilise toujours les mêmes photos et couleurs. Au bureau aussi. Cela favorise le sentiment d'appartenance."

Pouvez-vous en dire un peu plus sur le projet sur lequel vous travaillez actuellement ?

"Je travaille chez AZ Monica, un hôpital à Anvers. J'avais souvent eu de bons échos de cet hôpital, et j'étais donc enthousiaste. Les entretiens se sont bien passés et j'ai même pu exprimer ma préférence pour un service spécifique dans l'hôpital. Une semaine plus tard, j'ai démarré dans le service de cardiologie. L'équipe est vraiment sympa. J'étais quand même sous pression, car en raison de mon Master en soins infirmiers, je n'avais plus travaillé sur le terrain depuis un peu moins de deux ans. Je me demandais si j'étais encore capable de tout faire, mais ils m'ont vraiment bien accueillie et ont toujours répondu à mes questions. À mes débuts, le service était entièrement dédié au covid. Ce n'était donc pas comme je l'avais prévu. Je n'ai pas vraiment eu peur, mais il faut savoir que le risque est plus élevé. C'est une autre méthode de travail par rapport à un service classique, mais heureusement, tout s'est bien passé. Aujourd'hui, le couloir est divisé en deux. Une moitié est un service covid et l'autre un service de cardiologie. Et je bascule d'un service à l'autre. Alors que les soins pour patients covid retrouvaient une certaine 'normalité', ce sont d'autres types de patients qui affluent aujourd'hui. Et cela rend les choses bien plus intéressantes."

Viens

prendre un

café dès

aujourd'hui...

Dès demain, un nouveau défi ? C’est possible chez buro Medical !
Quand est-ce que vous passez nous voir ?